(c) f&d cartier, Wait & See, 2011.
agrandir l'imageagrandir l'image
(c) f&d cartier, Wait & See, 2011.

Wait and See, 2011

headphoneF&D-Cartier

Télécharger MP3 (7.79 MB)

Sous le titre « Wait and See » se dissimule un projet antécédent intitulé « A-venir. Le temps d’être suisse » (1998). Ce travail interrogeait le rapport de la Confédération helvétique au temps qui passe, au travers d’un agencement photographique évolutif, permettant au couple d’artistes de réfuter l’assimilation répandue de la photographie à une simple nature morte. La performance aujourd’hui réactualisée au Musée Neuhaus (Bienne) place au centre de la démarche le papier photosensible noir/blanc et la lumière, deux fondamentaux de la discipline. Dans ce retour aux sources qui confirme la tendance minimaliste empruntée par le duo de photographes, l’accrochage élaboré propose de faire revivre d’anciens papiers photographiques de qualités diverses, en les exposant à la lumière présente dans le lieu d’exposition. En un jeu subtil avec l’espace, la transformation chromatique des papiers peut alors débuter : selon leurs composants et la nature de l’impact lumineux, les surfaces planes se colorent de manière aléatoire au fil du temps. Afin de percevoir la progressive saturation des papiers, le spectateur est ainsi appelé à faire preuve de patience, à se figer quelques instants pour observer un processus latent, auquel le regard ponctuel contribue à donner du sens. Par cette mise en scène audacieuse, f&d cartier parviennent avec force et simplicité à élaborer un dispositif révélateur d’un temps vécu, dont seuls les médiums exposés, dès lors couverts de nuances abstraites, peuvent encore témoigner. (Pamella Guerdat) www.fdcartier.fr.st

f&d cartier (Françoise Cartier (1952, Tavannes) & Daniel Cartier (1950, Bienne)) vivent et travaillent à Bienne. Dès 1995, le couple cosmopolite allie photographie et arts plastiques pour s’orienter vers des pratiques artistiques nouvelles, touchant tantôt aux installations ou à la technique du photogramme, dans une voie minimaliste et abstraite. Présents dans de multiples collections et musées suisses et étrangers, ils ont reçu de prestigieuses distinctions, notamment le prix Michel Jordi de la Photographie (1998) pour « A-venir. Le temps d’être suisse. »
 

website by aquaverde